Connectez-vous S'inscrire
Menu
Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Rss

Inscription à la newsletter


Cliquez pour accéder au site de la Fédération CGT des Cheminots

UD CGT 13

Ventes Marseille St Charles : Mobilisons-nous pour nos emplois et nos conditions de travail !

Rédigé le Mercredi 21 Février 2018 à 14:40 | Lu 523 fois


Tract CGT, UNSA, SUD RAIL - Prévis de grève le vendredi 23 février 2018 (reconductible)


Lundi 12 février une délégation CGT, UNSA et SUD-Rail a été reçu en audience par la direction de l’ESV TGV PACA dans le cadre d’une DCI. Cette démarche unitaire conteste les suppressions d’emplois projetées pour la Vente de Marseille St Charles, à savoir :
 
·         La suppression du 2 X 8 à la Logistique pour un horaire de journée
·         La suppression de 4 emplois à l’EUV sur les roulements mixtes Vente/Accueil Embarquement

Le passage de la Logistique en horaires de journée signifierait un accroissement de la charge de travail des ACM de l’EUV et une dégradation des conditions de travail pour tous les agents de l’EUV
 
Lors de cette audience qui a duré plus de deux heures nous avons argumenté contre ce projet qui ne tient pas compte du travail réel mais qui est motivé par des choix budgétaires.
 
Le transfert de la charge de travail de la Logistique aux ACM entre 6h et 9h et entre 17h et 21h constitue une véritable désorganisation de l’EUV :
 
·         Il n’est pas possible pour l’ACM de devoir gérer simultanément des problèmes aux guichets et sur les BLS ou DBR. Cela va générer du stress et réduire leur disponibilité.
·         Le temps d’intervention sur les automates priverait les agents de ventes d’une aide à la vente (information, assistance, résolution de conflits…) qui est indispensable.
·         Ce transfert de charge en matinée et en soirée compromet concrètement le déroulement d’opérations telles que les ouvertures/fermetures de l’EUV, l’approvisionnement des supports IATA et de monnaie, les interventions sur les imprimantes…
 
Que répond la Direction ?
 
Pas grand-chose de sérieux à part que le parc BLS/DBR s’est réduit… Que les ACM seraient en mesure de « gérer les priorités » !?! Qu’ils seraient équipés de radio pour leurs sorties de l’EUV… Que les agents des ventes sont assez grands pour se débrouiller tout seuls et qu’ils peuvent appeler le 30 40 50 ! Que durant l’été « on ne s’interdira pas de mettre un renfort ».
 
Dans ce flot d’interventions décalées la direction s’embrouille elle-même : un coup il ne s’agirait pour les ACM que d’un « accroissement de leur périmètre d’intervention », et puis un coup cela répond à la « nécessité de polyvalence » !!! Un coup la direction est convaincue que les missions de la Logistique doivent revenir aux ACM, puis elle évoque la possibilité de les confier aux AEV ! Elle proposera même une coupure de 2 heures pour la référence journée de la Logistique qu’elle souhaite mettre en place !
 
C’est vraiment n’importe quoi !!! Cela signifie que la direction a conscience des grandes difficultés que génère la suppression du 2 X 8 à la Logistique mais qu’elle est prête à tout pour réaliser cet objectif budgétaire imposé par la direction de l’Axe Sud Est…

„ Pour la suppression des 4 emplois à l’EUV sur les roulements mixtes : c’est la même logique de rentabilité !

 
Il y a quelques temps c’est cette même direction qui vantait ces roulements au nom de la polyvalence. Et c’est elle qui affirme aujourd’hui qu’au nom d’impératifs économique il faut supprimer ces emplois… Alors même que depuis des mois et encore aujourd’hui il y a 5 postes non couverts à l’EUV ! Et que ces suppressions vont remettre en cause le dispositif de l’Accueil Embarquement à l’Escale.
 
Cette vague de suppressions d’emplois à la Vente de Marseille St Charles constitue une nouvelle étape dans la désorganisation de la distribution en gare. Cet affaiblissement doit servir le développement d’Internet et justifier dans quelques temps de nouvelles suppressions. D’ailleurs la DUO Ventes ne s’en est pas cachée : d’ici 6 mois un nouveau projet sera présenté qui visera à mixer les missions de Ventes et d’Escales. Et cette polyvalence imposée servira à nouveau à supprimer des emplois.
 
Face à cette politique irresponsable, nous disons ça suffit !
 
Nous pensons qu’il faut construire une mobilisation unitaire pour défendre notre outil de travail et empêcher cette nouvelle dégradation de nos conditions de travail et de vie. La direction doit enfin entendre qu’elle ne peut continuer à dégrader indéfiniment notre quotidien et qu’une très large majorité des agents sont prêts à se mobiliser pour que cela s’arrête.
 
 
„  La CGT, l’UNSA et SUD-Rail vont donc proposer à tous les agents la signature d’une pétition pour dire stop à cette désorganisation permanente et indiquer à la direction que nous sommes prêts à nous mobiliser. Nous proposerons à FO de s’associer à cette pétition.
 
„  La CGT, l’UNSA et SUD-Rail vont également déposer un préavis de grève pour le vendredi 23 février 2018. Là encore nous proposerons à FO - qui avait déposé une DCI de son côté - de s’associer à ce préavis de grève.
 
Nous pensons que ce préavis de grève doit être reconductible.
Nous proposons une grève tous les vendredis,
pour exprimer notre colère et gagner nos revendications !


Dans la boutique

Solidarité (1)

Financé par des dons de syndiqués CGT des autres entreprises du département mais aussi par des retraités de la CGT et des sympathisants qui souhaitent aider les grévistes.


Derniers tweets